Foot 3 Déc 2010

La FIFA ou l’eternelle lutte contre ses détracteurs

Apres avoir été pris dans une polémique il n’y a pas très longtemps de cela, la FIFA continue à lutter pour prouver son intégrité. En effet, cet organisme, qui doit designer les pays hôtes du Mondial 2018 et 2022, a rejeté les nouvelles allégations qui ont été portés contre elle et cela, en évoquant simplement une affaire close. Ces nouvelles accusations arrivent moins de deux semaines après la suspension de deux hauts cadres comité exécutif pour violation du code de l’éthique. Les deux membres, le Tahitien Reynald Temarii et le Nigérian Amos Adamu, sont soupçonnés de corruption. Cette fois ci, c’est donc de nouvelles accusations qui pèsent sur trois autres membres du même comité, trois personnes qui sont supposé participer au vote crucial pour le choix de l’hôte du Mondial. Selon les premières informations recueillies, ce serait donc Ricardo Teixeira, le « patron » du football brésilien, le Camerounais Issa Hayatou, occupant le poste de président de la Confédération africaine (CAF) et membre du comité international olympique (CIO), et le Paraguayen Nicolas Leoz, président de la Confédération sud-américaine (Conmebol), qui ont été impliqué dans cette nouvelle affaire.